quelle différence entre osteopathe et ostéothérapeuthe

Nous connaissons tous l’ostéopathie, thérapie manuelle pratiquée par des praticiens après 5 ans d’études. Attirées par le succès de l’ostéopathie, certaines formations « surfent » sur cet engouement en proposant de devenir en quelques jours un « ostéothérapeuthe » (8 jours exactement).

L’ostéothérapie se base dans son principe sur des techniques manuelles ostéopathiques ; attention, cette discipline n’a pourtant vraiment rien à voir avec l’ostéopathe.

Cet article vous montre la différence entre l’ostéopathie et l’ostéothérapie afin d’éviter l’amalgame de ces deux disciplines.

Ostéopathie, Ostéothérapie : définition 

L’ostéopathie : c’est une médecine manuelle qui vise à comprendre les causes des symptômes du patient à partir d’une analyse des différents systèmes du corps humain dans leur ensemble. Il s’agit d’une approche dite « systémique » qui permet d’agir sur les troubles fonctionnels et sur les symptômes.

L’ostéothérapie : symbiose et synthèse de nombreuses méthodes ostéopathiques, manuelles (niromathé, ostéopathie articulaire, Dorn, Furter points KNAP, Trigger point, etc.) et d’hypnose conversationnelle. Ce mélange de thérapies peut laisser perplexe !

Ostéopathie, Ostéothérapie : La formation 

L’ostéopathie : 5 ans de formation qui décerne un Diplôme D’Ostéopathie.

Un programme de 4860 heures comprenant :

  • Science fondamentale : physiologie et anatomie humaine (760 heures)
  • Sémiologie des Altérations de l’état de Santé : sémiologie systémique, pharmacologie et examens para-cliniques (632 heures)
  • Sciences humaines, sciences sociales, gestion et droit : psychologie, éthique et déontologie, législation et gestion du cabinet (160 heures)
  • Ostéopathie – fondements et modèles : histoire et concept de l’ostéopathie, principes techniques (160 heures)
  • Pratique ostéopathique : techniques articulaire/péri-articulaire, musculaires, liquidiennes, tissulaires, techniques réflexes, Trigger point, Point de Knapp … (1266 heures)
  • Méthode et outils de travail (194 heures)
  • Développement des compétences de l’ostéopathie : synthèse clinique et thérapeutique, aide au projet d’installation (1694 heures)
  • Mémoire (100 heures)

L’ostéothérapie : 8 journées donnant une attestation d’ostéothérapie !

Le programme :

  • Journée 1 : Anatomie
  • Journée 2 et 3 : Ostéothérapie tissulaire réflexe
  • Journée 3 et 4 : Trigger point
  • Journée 5 : Point Knapp et protocoles de traitement
  • Journée 6 et 7 : hypnose conversationnelle et anamnèse
  • Journée 8 : examen et remise des attestations et posters

La pratique :

L’ostéopathie intègre dans sa pratique des tests médicaux et orthopédiques afin de déterminer si le patient peut être pris en charge afin d’éliminer les pathologies graves qui ont besoin d’une prise en charge médicale.

L’ostéothérapie ne possède aucune contre-indications, hernie discale sciatique, lumbago et autres pathologies. La réorientation médicale n’est pas enseignée et ne permet donc pas d’éliminer et de déterminer si la prise en charge est possible.

Législation :

L’ostéopathie :

Mutuelle : le remboursement en tant que titre d’ostéopathe nécessite un numéro ADELI afin d’en bénéficier.

Loi :

  • Loi n°2014-201 du 24 février 2014 : sur la Responsabilité Civile Professionnelle (RCP)
  • Loi n°2009-879 du 21 juillet 2009 : durée minimale d’heure de formation de 3520 heures
  • Loi n°2009-526 du 12 mai 2009 : extension du dispositif de reconnaissance du titre d’ostéopathe.
  • Loi n°2002-303 du 4 mars 2002 : relative aux droits des malades et à la qualité du système de santé (article 75)

Décrets :

  • Décret n°2014-1505 du 12 décembre 2014 : relatif à la formation en ostéopathie.
  • Décret n°2014-1043 du 12 septembre 2014 : relatif à l’agrément des établissements de formation d’ostéopathie.
  • Décret n°2008-1441 du 22 décembre 2008 : relatif à l’usage du titre d’ostéopathe et à l’exercice de cette activité.
  • Décret n°2007-435 du 25 mars 2007 : relatif aux actes et aux conditions d’exercice de l’ostéopathie.

Arrêtés :

  • Arrêté du 12 décembre 2014 : relatif aux dispenses d’enseignement susceptibles d’être accordées en vue de la préparation au diplôme permettant d’user du titre d’ostéopathe.
  • Arrêté du 12 décembre 2014 : relatif à la formation en ostéopathie.

L’ostéothérapie : aucun article de loi ne régit la profession d’ostéothérapeute.


En bref…

Attention à ne pas confondre ostéopathie et ostéothérapie ! Ces deux mots sont proches et peuvent être véritablement trompeurs pour les patients. Devant le manque d’information à ce sujet et le développement de l’activité des ostéothérapeuthes, nous vous invitons à redoubler de prudence et de sensibiliser votre entourage sur ce sujet.

Un immense MERCI à Tiffany, étudiante en ostéopathie, pour nous avoir alerté sur ce sujet et proposé cet article.

Author Info
REFLEX OSTEO

REFLEX OSTEO

N'hésitez pas à réagir à cet article en laissant vos commentaires ci dessous, nous vous y répondrons avec plaisir. Nous sommes plus de 560 ostéopathes sur l'ensemble du territoire français membres du réseau REFLEX OSTEO, nous répondrons avec plaisir à vos questions !

Pas de commentaires

Poster un commentaire

Effectuez cette addition *