MA CAPSULE, c’est notre série d’articles dédiés à ces choses essentielles de notre quotidien : le rire, l’eau, le sommeil, la lumière, la relaxation, le sport, les étirements, etc… Un décryptage et des conseils pour améliorer notre quotidien ? C’est dans nos capsules !

De l’importance de bien respirer !

L’air est un élément de base indispensable pour le fonctionnement de notre organisme, nous en inspirons environ 15.000 litres par jour, soit 10 litres par minute ! Mais de quoi l’air est-il vraiment fait ? Quel est son importance pour notre corps ? Peut-on apprendre à « mieux respirer » ? Nous allons faire en sorte de répondre à ces questions, alors prenez une bonne inspiration, et c’est parti pour la lecture !

 

L’AIR, QU’EST-CE QUE C’EST ?

L’air est le nom simplifié que l’on donne à l’atmosphère terrestre, cette enveloppe de gaz qui entoure notre planète Terre.

Elle est composée de :

78%
d’azote
21%
d’oxygène

 

Le 1% restant est composé de :Une bonne respiration est essentielle pour le bien-être général

  • Gaz rares comme l’argon ou l’hélium;
  • Vapeurs d’eau;
  • Traces infimes de gaz polluants.

 

 

 

Une bonne respiration influe sur de nombreuses parties de notre corpsNotre atmosphère est constituée de 5 couches principales, de la plus proche du sol à la plus éloignée on retrouve :

  • La troposphère (zone dans laquelle nous vivons)
  • La stratosphère
  • La mésosphère
  • La thermosphère
  • L’exosphère

 

 

QU’EST-CE QUE LA COUCHE D’OZONE ?

L’ozone est un gaz de l’atmosphère essentiellement présent au niveau de la stratosphère. Il forme une couche entre 10 et 40 kilomètres d’altitude qui absorbe la plus grande partie des rayonnements ultra-violets provenant du soleil, permettant de nous protéger de leurs effets néfastes. On en retrouve également dans la troposphère où il peut avoir des effets nocifs sur le système respiratoire et envers l’environnement.

Suite à l’émission de divers composés à base de brome ou de chlore, l’épaisseur de cette couche tendait à s’amincir ces dernières années, formant alors des « trous » au-dessus des pôles. Selon les dernières études, grâce à la signature par 196 pays du protocole de Montréal visant à réduire l’émission des gaz chlorés et bromés, on estime que « le trou d’ozone » est sur la voie de la résorption.

 

QU’EST-CE QUE LA RESPIRATION ?

La respiration correspond à l’ensemble des processus physiologiques permettant les échanges gazeux entre les cellules de notre organisme et l’air que nous inspirons.

L’air va être acheminé jusqu’à nos poumons via les fosses nasales, le pharynx, le larynx, la trachée et les bronches qui vont permettre de le purifier, le réchauffer et l’humidifier. Une fois dans les poumons, les échanges gazeux auront lieu entre les parois des capillaires sanguins et des alvéoles pulmonaires.

Le dioxygène contenu dans l’air inspiré va alors se diffuser dans le sang afin d’être redistribué aux différents organes du corps, tandis que le dioxygène va être rejeté au niveau des alvéoles.

Respirer est naturel mais bien respirer n'est pas évident, apprendre est important !

Crédit : animateur-nature.com

 

COMMENT RESPIRE T-ON ?

La respiration est un phénomène automatique contrôlé de façon inconsciente par notre système nerveux autonome. Elle va être permise par la contraction ou le relâchement des muscles respiratoires, notamment le diaphragme. Elle est composée de 2 phases :

L’INSPIRATION : 

Le diaphragme se contracte et s’abaisse, ce qui augmente le volume de la cage thoracique. Cela engendre un appel d’air dans les poumons qui s’expansent alors.

L’EXPIRATION :

le diaphragme se relâche et se soulève, le volume de la cage thoracique diminue, les poumons se rétractent et l’air est expulsé vers l’extérieur.

Hormis le diaphragme, d’autres muscles tels que les muscles intercostaux, les scalènes ou bien les abdominaux participent également à la respiration.

Apprendre à bien respirer est important pour le bien-être général du corps humain

 

L’IMPORTANCE D’UNE BONNE RESPIRATION

Notre respiration agit sur notre santé. Comme vu précédemment, l’oxygène que nous respirons va servir à nourrir nos organes et tissus. Une bonne respiration permet donc une meilleure oxygénation et un meilleur fonctionnement de notre organisme.

Notre état émotionnel et notre respiration sont intimement liés, lorsque nous sommes stressés notre fréquence respiratoire s’accélère et va majorer les signes d’anxiété. De nos jours, de nombreuses personnes possèdent une respiration haute dite « thoracique ». Lors de l’inspiration, on observe alors que le ventre ne se gonfle pas et qu’uniquement le torse se soulève.

Une respiration thoracique peut entraîner des maux tels que des problèmes digestifs, des douleurs vertébrales (notamment au niveau des dorsales basses et des lombaires hautes, lieu d’insertion du diaphragme), des douleurs sternales, cervicales…

Il est important de retrouver une respiration naturelle et profonde abdominale afin d’avoir une oxygénation optimale de notre corps et une meilleure élimination des déchets gazeux.

 

LES CONSEILS DE L’OSTÉOPATHE POUR APPRENDRE À MIEUX RESPIRER !

 

  • Savoir bien respirer pour mieux être en bonne santéRéapprendre à respirer avec l’abdomen : allongé sur le dos, placer une main sur le torse et l’autre sur le ventre. Prendre une grande inspiration en essayant de gonfler le ventre, la main abdominale doit alors se lever avant la main thoracique. Lors de l’expiration, dégonfler le ventre, la main abdominale doit alors descendre avant la main thoracique. Cet exercice s’effectue sur plusieurs cycles et peut être difficile au début pour les personnes ayant une respiration exclusivement thoracique depuis longtemps.

 

  • Prendre le temps de bien inspirer, mais pas que : inspirer profondément est important, mais il est essentiel de ne pas expirer trop vite, l’expiration permettant de chasser les toxines de notre corps, elle doit également être lente et complète.

 

  • La respiration comme outil de relaxation : certains exercices permettent de se recentrer sur soi et de mieux prendre conscience de sa respiration.

Technique 4-7-8 : Prenez une grande inspiration pendant 4 secondes, retenez votre respiration pendant 7 secondes, puis soufflez pendant 8 secondes. Cet exercice permet d’évacuer le stress et favorise également l’endormissement lors du coucher.

 

  • L’ostéopathie : Faire un bilan 2 fois par an avec votre ostéopathe permet de vérifier que le diaphragme, les muscles respirateurs accessoires ainsi que les différentes articulations et structures sollicitées lors de la respiration soient le plus libre possible.

 

L’air est une des bases de la vie et une source primordiale d’énergie. Une respiration optimale entraîne une multitude de bienfaits alors prenons le temps de remplir et vider nos poumons le mieux possible afin de pouvoir prendre une pleine bouffée de bonne santé !

 

Author Info
Marine Menguy

Marine Menguy

Ostéopathe D.O, diplômée de l'Institut d'Ostéopathie de Rennes j'exerce à domicile sur Nantes. J'ai également effectué 2 formations post-graduées en pédiatrie, ainsi qu'une formation sur la prise en charge de la femme enceinte. J'accorde une place importante à l'ostéopathie comme maillon dans la chaîne de soins de beaucoup de douleurs et de pathologies. J'essaie de sensibiliser les patients aux nombreux champs d'application que notre métier peut avoir, afin de leur expliquer que l'ostéopathie n'intervient pas uniquement lors de douleurs articulaires ou de dos.

Pas de commentaires

Poster un commentaire

Effectuez cette addition *