témoignage-REFLEX-OSTEO
Découvrez régulièrement sur notre blog des interviews et témoignages de patients ayant fait appel au service de REFLEX OSTEO. L’ensemble de ces témoignages se font sur la base du volontariat, et vous pouvez vous aussi participer ! Afin de préserver le dossier médical du patient et son intimité, nous ne fournissons ni son nom, ni ses informations médicales. Notre équipe n’intervient que sur la mise en forme de contenu et de sa publication : l’ensemble des propos recueillis sont de vrais témoignages. – L'équipe de REFLEX OSTEO

Laurent S. a 27 ans et est ingénieur aéronautique. Il vit à Toulouse et a fait appel à REFLEX OSTEO, suite à une grave blessure sportive, en mai 2013.
Aujourd’hui remis de cette blessure, il témoigne.

Pourquoi avoir fait appel à REFLEX OSTEO ?

Je pratique beaucoup de sport : rugby, course, squash, etc.
En avril 2013, lors d’un match de rugby je me suis fait une fracture de la cheville et un arrachement des ligaments. 10 semaines d’arrêt maladie, interdiction d’appui au sol pendant 6 semaines et opération avec mise en place de broches et vis.
Le bilan était lourd, et la perspective de reprendre une activité sportive au niveau auquel j’étais, semblait peu probable.
Mon kiné, mon chirurgien, tout le monde essayait de me préparer au fait que marcher normalement serait déjà une « victoire ».
J’ai fait de la rééducation pendant près de 6 mois à raison 4 séances de kiné par semaine. Au bout de quelques semaines, le kiné m’a vivement encouragé à consulter un ostéopathe et m’a donné le lien du site de REFLEX OSTEO.

Pourquoi l’ostéopathie suite à votre blessure sportive ?

Enfant j’avais vu un ostéopathe pour des problèmes de dos, suite à une blessure sportive, une parmi tant d’autres.
Suite à ma fracture de la cheville, j’ai entamé une longue période de rééducation avec un kiné. Très rapidement, il m’a clairement fait comprendre que son travail à lui, au vu de ma blessure, ne me permettrait pas de récupérer 100% de la mobilité de ma cheville. Il m’a conseillé de consulter un ostéopathe en complément des séances de kiné.

Quels étaient vos critères de recherche pour un ostéopathe ?

Moi, tout seul, je ne trouvais pas l’ostéopathe dont j’avais besoin.Je suis passé par REFLEX OSTEO et ça ne m’a rien coûté.

Dans un premier temps je ne pouvais pas me déplacer, il fallait un ostéopathe qui puisse venir à mon domicile. Mais je voulais aussi que son cabinet soit facilement accessible en métro, pour pouvoir m’y rendre par mes propres moyens dès que possible.

Je voulais aussi un ostéopathe disponible, et efficace. Mais qui soit surtout spécialisé ou du moins compétent dans le cadre d’une blessure sportive comme la mienne.

Mon kiné connaissait de bons ostéos, mais aucun qui collait à tous mes besoins. C’est pour cela qu’il m’a conseillé de contacter REFLEX OSTEO.

Pouvez-vous nous décrire votre expérience d’ostéopathie ?

REFLEX OSTEO m’a orienté vers un de leurs ostéopathes : Youri BERTUCCHI, ostéopathe à Toulouse.
A 10 mètres d’une sortie de métro, il faisait aussi des consultations à domicile. Et surtout il était spécialisé dans le sport et le sport de haut niveau, et était donc habitué aux blessures sportives comme la mienne.
J’ai effectué plusieurs séances d’ostéopathie.
Tout a été remboursé par ma mutuelle, et l’ostéopathe s’est occupé de tous les papiers.

Le résultat ?

Pour les médecins, l’objectif était que je remarche. Moi je voulais courir à nouveau.
L’ostéopathie en complément de la kiné m’a vraiment aidé. Mon kiné, mon chirurgien, tout le monde a été surpris de voir à quel point j’avais récupéré.
Pour être tout à fait honnête, mon chirurgien s’était montré plus que septique quand je lui avais parlé d’aller voir un ostéopathe, pourtant les résultats ont parlé d’eux mêmes.
Mes gênes en mobilité se sont estompées petit à petit. J’ai continué à aller voir Youri BERTUCCHI, notamment lorsque j’ai enlevé les broches et vis un an après ma blessure. Je ne voulais pas suite à cette nouvelle opération perdre de nouveau en mobilité.
Le problème avec ce type de blessure sportive assez grave, c’est qu’on doit subir plusieurs opérations : une au moment de la fracture, et une autre, quelques mois plus tard, pour enlever toute la ferraille qu’on a dans la cheville. A chaque opération, on perd en mobilité, et on doit refaire de la kiné. Moi j’ai décidé de refaire de l’ostéopathie aussi.

Pourquoi avoir accepté de témoigner au travers de cette interview ?

Je ne connaissais pas de bon ostéo sur Toulouse, je viens du Var. J’ai essayé le bouche-à-oreille, mais personne ne connaissait un ostéopathe qui répondait à tous mes besoins, j’ai finalement suivi les conseils de mon kiné et j’ai contacté REFLEX OSTEO.
Aujourd’hui j’ai trouvé un bon ostéopathe, mais si un jour je suis en déplacement ou en vacances et que j’ai besoin d’un ostéopathe en urgence, je recontacterai REFLEX OSTEO.
Le témoignage, si j’ai accepté de le faire, c’est parce que REFLEX OSTEO a participé à ma récupération suite à ma blessure. Moi, tout seul, je ne trouvais pas l’ostéopathe dont j’avais besoin. Je suis passé par REFLEX OSTEO et ça ne m’a rien coûté de plus. C’est une manière de rendre la pareille.

Des projets ?

Courir un marathon en septembre 2015 et reprendre le snow cet hiver !
Author Info

REFLEX OSTEO

N'hésitez pas à réagir à cet article en laissant vos commentaires ci dessous, nous vous y répondrons avec plaisir. Nous sommes 470 ostéopathes sur l'ensemble du territoire français membres du réseau REFLEX OSTEO, nous répondrons avec plaisir à vos questions !

Pas de commentaires

Poster un commentaire

Effectuez cette addition *